Departamento de
Traducción e Interpretación

BITRA. BIBLIOGRAFÍA DE INTERPRETACIÓN Y TRADUCCIÓN

 
Volver
 
Tema:   Historia. Francia. Antigua. Medieval. Renacimiento. Bibliografía. Teoría.
Autor:   Chavy, Paul
Año:   1988
Título:   Traducteurs d'autrefois. Moyen Age et Renaissance. Dictionnaire des traducteurs et de la littérature traduite en ancien et moyen français (842-1600) [Translators from another time. Middle Ages and Renaissance. A dictionary of translators and of translated literature in Old and Middle French]
Lugar:   Paris & Genève
Editorial/Revista:   Honoré Champion & Slatkine
Páginas:   2 vols (810 + 735)
Idioma:   Francés.
Tipo:   Libro.
Resumen:   Que francisait-on au Moyen Âge et à la Renaissance? Qui s'en chargeait? À quel public étaient destinées les oeuvres «translatées»? À partir de quelles langues traduisait-on? Comment ces textes se sont-ils plies à un nouveau langage? Voilà quelques-unes des questions que le répertoire de Paul Chavy permet d'aborder. Dans sa préface, l'auteur rappelle à juste titre que la production littéraire de chaque pays comporte une part de littérature traduite. «Pour être du second degré, écrit-il, cette littérature n'est pas forcément une littérature de second ordre.» Aussi est-il essentiel de prendre en compte les textes traduits si l'on veut comprendre le discours d'une époque, d'un pays, ses idéologies, ses valeurs, etc. L'inventaire que dresse Paul Chavy porte sur les premiers âges du français, soit de 842 à 1600. C'est l'époque où le français se façonne et s'affranchit du latin. Du point de vue de la traduction, c'est aussi au cours de cette période que se pose la légitimité de la traduction dans la genèse d'une nouvelle langue nationale, puis comme genre littéraire à part entière. L'auteur nous entraîne dans un merveilleux voyage dans le monde grouillant et parfois tumultueux de la traduction aux siècles des bâtisseurs de cathédrales et du retour aux sources gréco-latines. Ce sont-là sans doute les deux périodes les plus fascinantes de l'histoire des traductions en Occident. La Renaissance n'a-telle pas été qualifiée d'ailleurs d'«âge d'or de la traduction»? [Source: Jean Delisle]
Impacto:   1i- Delisle, Jean. 1989. Review in: TTR 2:1, pp. 163-169; 2i- Delisle, Jean. 1993. 3104cit; 3i- Brun, Claire le. 1994. 3091cit; 4i- Delisle, Jean. 1996. 5611cit; 5i- Simon, Sherry. 1996. 4035cit; 6i- Baker, Mona (ed.) 1998. 2506cit; 7i- Delisle, Jean. 2001. 516cit; 8i- Hoof, Henri Van. 2001. 385cit; 9i- Rasmussen, Elizabeth. 2004. 515cit; 10i- Schreiber, Michael. 2006. 2334cit; 11i- Sumillera, Rocío G. 2011. 4554cit
 
 
2001-2019 Universidad de Alicante DOI: 10.14198/bitra
Comentarios o sugerencias
La versión española de esta página es obra de Javier Franco
Nueva búsqueda
European Society for Translation Studies Ministerio de Educación Ivitra : Institut Virtual Internacional de Traducció asociación ibérica de estudios de traducción e interpretación