Departamento de
Traducción e Interpretación

BITRA. BIBLIOGRAFÍA DE INTERPRETACIÓN Y TRADUCCIÓN

 
Volver
 
Tema:   Autor. Chrétien de Troyes. Francia. Poesía. Literatura. Género. Historia. Antigua. Medieval. Modernización. Problema.
Autor:   Deschepper, Catherine
Año:   2003
Título:   Mise en prose' et ‘translation', la traduction intralinguale des romans de Chrétien de Troyes en moyen français [Prosifying and "translation". Intralingual translation of Chrétien de Troyes romances in Middle French]
Lugar:   Louvain-la-Neuve
Editorial/Revista:   Université Catholique de Louvain
Idioma:   Francés
Tipo:   Tesis.
Resumen:   Notre étude a pour objet l'analyse des translations en moyen français des romans de Chrétien de Troyes. Quatre des cinq textes du Champenois ont effectivement été « traduits » aux XVe et XVIe siècles, mis en prose (Érec, Cligès et Perceval) ou modernisés (en vers, pour ce qui concerne le roman d'Yvain), adaptés à des exigences littéraires nouvelles et adressés à un autre horizon d'attente . Ce corpus est tout à la fois extrêmement cohérent et formellement varié. Sans susciter une théorisation indue, il témoigne d'un ensemble de phénomènes propres à la translation intralinguale à la fin du Moyen Âge. Cette thèse se présente donc essentiellement comme l'étude pratique et contingente d'un matériel littéraire particulier. La méthode mise en place est analytique. Chacun des quatre témoins a été soumis à une lecture comparée pour parvenir à un relevé minutieux des points de divergence avec la source. Ces derniers ont alors été classés en fonction de trois grands axes thématique, stylistique et formel. Au sein de ces trois catégories, certains aspects particuliers du traitement induit sur le texte d'origine ont été systématiquement abordés pour tous les textes afin de permettre la comparaison, alors que d'autres points, plus particuliers, témoignent de la pratique individualisée de tel ou tel translateur. Ainsi, 'étude stylistique s'intéresse essentiellement à la présence, dans la translation, de personnifications et de figures exemplaires, à l'analyse des interventions du narrateur et au traitement des discours directs. L'étude formelle pour sa part, s'attache à tirer parti des informations proposées par le translateur quand il découpe son texte en chapitres, introduit des titres, modifie le prologue ou l'organisation de son modèle. L'étude thématique est bien évidemment fonction du sujet développé dans la source. Le corpus a été divisé en deux grandes parties consacrées respectivement aux oeuvres rédigées au XVe siècle à la cour de Bourgogne (Érec et Cligès) et aux translations plus tardives du début du XVIe siècle (Yvain et Perceval). Enfin, si l'introduction générale présente de façon plus développée la problématique liée à la définition du corpus en même temps qu'elle assure le cadrage théorique de la démarche, la conclusion tente, pour sa part, de tracer l'évolution, l'intérêt et les implications de cette pratique de la translation intralinguale à la fin du Moyen Âge. [Source: Author]
Impacto:   1i- Karas, Hilla. 2016. 7307cit
 
 
2001-2019 Universidad de Alicante DOI: 10.14198/bitra
Comentarios o sugerencias
La versión española de esta página es obra de Javier Franco
Nueva búsqueda
European Society for Translation Studies Ministerio de Educación Ivitra : Institut Virtual Internacional de Traducció asociación ibérica de estudios de traducción e interpretación